Sélection de la langue

Recherche

Haut de page

Déclaration de l'Agence spatiale canadienne sur les accusations portées contre un ancien employé

Le , un ancien employé de l'Agence spatiale canadienne (ASC) a été accusé d'abus de confiance par un fonctionnaire public.

L'ASC accorde le plus grand sérieux à la protection des renseignements et des personnes. Quand des doutes ont été soulevés au sujet des activités de la personne en cause en dehors des heures de travail, l'ASC a pris diverses mesures : elle a notamment mené une enquête interne et restreint l'accès aux renseignements. D'autres mesures ont succédé et la personne en cause a cessé de travailler à l'ASC en .

L'ASC a fait part de la situation à la GRC et collabore à l'enquête depuis le début. Nous ne pouvons pas faire d'autres commentaires sur cette affaire puisqu'un tribunal en a été saisi.

Depuis le début, l'ASC a pris les mesures appropriées en tant qu'employeur. L'Agence poursuit le renforcement de ses mesures de sécurité pour protéger les renseignements, les personnes et les actifs afin d'assurer la prestation fiable des programmes et services gouvernementaux. L'ASC est persuadée que ces mesures assurent une protection contre le risque de divulgation de renseignements et contre un manquement au Code de valeurs et d'éthique du secteur public à la Directive sur les conflits d'intérêts.

Date de modification :