Sélection de la langue

Recherche

Haut de page

L'étude des aurores boréales au Canada

Le pôle Nord magnétique est situé dans l'Arctique canadien. Cette situation géographique est avantageuse pour les scientifiques canadiens puisqu'elle leur permet d'étudier les aurores comme s'ils étaient aux premières loges du spectacle.

Image d’une aurore boréale prise au-dessus de Yellowknife, T.N-O.

Sources : Agence spatiale canadienne, Université de Calgary, Astronomy North.

L'étude des relations entre la Terre et le Soleil aide les scientifiques à prévoir les périodes d'activité solaire intense, ce qui est essentiel pour nous préparer aux aléas de la météo spatiale.

Les chercheurs commencent à comprendre les phénomènes liés au champ magnétique terrestre. Les travaux des scientifiques canadiens aident à mieux connaitre la magnétosphère qui nous protège des rayons mortels du Soleil.

Voici quelques exemples de la recherche canadienne actuelle.

ePop

Outil scientifique embarqué sur le satellite CASSIOPE pour observer l'ionosphère.

THEMIS

Vingt observatoires au sol et cinq petits satellites dotés de capteurs électriques et magnétiques ainsi que de capteurs de particules pour étudier les aurores.

Météo spatiale au-dessus du Canada

Des scientifiques canadiens conçoivent et exploitent des instruments pour mieux comprendre les causes et les processus des phénomènes météorologiques spatiaux.

Si vous voulez en savoir plus sur l'histoire de l'étude des relations Soleil-Terre au Canada :

Poursuivez l'exploration

Date de modification :