Top 10 des faits marquants de 2019

L'année 2019 au Canada, dans le domaine spatial, a été marquée par des réalisations remarquables. Qu'il s'agisse de l'annonce de la participation du Canada à l'exploration de la Lune, de l'envoi d'un astronaute de l'Agence spatiale canadienne (ASC) à la Station spatiale internationale ou encore de la mise en orbite d'une nouvelle génération de satellites d'observation de la Terre, 2019 restera une année mémorable. Voici quelques-uns des moments forts de l'année.

Mission spatiale de David Saint-Jacques

au

L'astronaute de l'ASC David Saint-Jacques a passé un total de 204 jours en orbite. En direct de l'espace, il a communiqué avec des Canadiens de partout au pays pendant sa mission pour les inviter à apprécier la beauté et la fragilité de la planète et pour encourager les jeunes à s'intéresser à la science, à la technologie, au génie et aux mathématiques. Il est sorti dans l'espace, est devenu le premier Canadien à manœuvrer le Canadarm2 pour attraper un vaisseau-cargo et a été le premier astronaute à entrer dans le vaisseau spatial Crew Dragon de SpaceX. David Saint-Jacques est revenu sur Terre le 24 juin, ce qui fait de sa mission la plus longue à ce jour pour un astronaute de l'ASC.

Première sortie dans l'espace de David Saint-Jacques

Mission spatiale de David Saint-Jacques. (Source : ASC/NASA.)

Le Canada met le cap sur la Lune

Le Canada a confirmé sa participation au projet de station spatiale lunaire Gateway dirigé par les États-Unis, prochaine étape de l'exploration de la Lune. Cette participation se traduira par un système robotisé intelligent de fabrication canadienne, le Canadarm3, ainsi que par un nouveau programme canadien d'innovation scientifique et technologique axé sur l'exploration de la Lune – à la surface et en orbite – et de l'espace lointain.

Canadarm3, le système robotisé intelligent du Canada pour la station spatiale lunaire Gateway

Le Canada met le cap sur la Lune. (Source : ASC/NASA.)

Annonce de la stratégie spatiale du Canada

Depuis plus de 60 ans, notre pays est devenu un partenaire et un acteur clé d'initiatives internationales dans les domaines des vols spatiaux habités, de l'exploration spatiale, de l'observation de la Terre et des sciences spatiales. La nouvelle stratégie spatiale du Canada vise à tirer parti des forces canadiennes en observation de la Terre, en robotique et en télécommunications par satellite ainsi qu'à faire progresser la science et l'innovation dans des domaines en plein essor comme l'intelligence artificielle et les technologies biomédicales.

Stratégie spatiale du Canada. (Source : ASC.)

Ateliers pour les étudiants inscrits à l'Initiative canadienne CubeSats

au

L'Initiative canadienne CubeSats offre à des équipes d'étudiants d'établissements postsecondaires l'occasion unique de concevoir et de construire leur propre CubeSat (satellite miniature). Au printemps, les membres des 15 équipes de l'Initiative canadienne CubeSats se sont rencontrés pour la première fois à l'ASC lorsqu'ils sont venus assister à des séances de formation données par nos experts et présenter leurs projets à leurs pairs.

Ateliers pour les étudiants inscrits à l'Initiative canadienne CubeSats

Ateliers pour les étudiants inscrits à l'Initiative canadienne CubeSats. (Source : ASC.)

Simulation de mission de retour d'échantillons lunaires

L'ASC s'est associée à l'Agence spatiale européenne pour mener une série d'essais sur le terrain visant à reproduire une mission de retour d'échantillons lunaires. Au cours de ces essais de la mission analogue d'exploration de la Lune, des prototypes du rover Juno de l'ASC ont été mis dans des environnements difficiles pour tester les systèmes de navigation, s'exercer à recueillir des échantillons, valider le temps et les outils nécessaires pour exécuter certaines opérations avec le rover et mettre en lumière les problèmes possibles.

Simulation de mission de retour d'échantillons lunaires

Simulation de mission de retour d'échantillons lunaires. (Source : ASC.)

Lancement de la mission de la Constellation RADARSAT

Les trois satellites de la mission de la Constellation RADARSAT ont été lancés à bord d'une fusée Falcon 9 de SpaceX depuis la base aérienne Vandenberg, en Californie. Ces satellites identiques fonctionnent ensemble pour surveiller et protéger notre environnement et nos océans, gérer nos ressources naturelles et assurer la sécurité des Canadiens.

Lancement réussi de la constellation RADARSAT

Lancement de la mission de la Constellation RADARSAT. (Source : SpaceX.)

Lancement de la campagne éducative Astronautes juniors

L'ASC a lancé sa campagne Astronautes juniors, une série d'activités visant à intéresser les jeunes Canadiens à l'espace et aux sciences. Quatre jeunes Canadiens de chaque province et territoire seront sélectionnés pour participer à un camp de formation d'une semaine à l'Agence spatiale canadienne. Les enseignants, éducateurs et responsables d'organismes jeunesse admissibles peuvent également gagner la visite d'un astronaute ou d'un expert du domaine spatial dans leur école ou organisme.

Lancement de la campagne éducative Astronautes juniors

Campagne éducative Astronautes juniors. (Source : ASC.)

Le robot spatial canadien Dextre aide à améliorer la capacité de ravitailler des satellites et d'autres engins spatiaux en orbite

et

Dextre, le robot à tout faire canadien à la Station spatiale internationale, a servi à démontrer comment des robots pourraient un jour ravitailler en fluides cryogéniques des satellites et d'autres engins spatiaux afin de prolonger leur vie utile. Le ravitaillement robotisé des engins spatiaux en gaz liquéfié permettrait d'effectuer de longues missions d'exploration habitées loin de la Terre.

Le robot spatial canadien Dextre

Le robot spatial canadien Dextre. (Source : ASC/NASA.)

Strato-Science 2019

au

Le programme de ballons stratosphériques STRATOS de l'ASC offre aux universités et aux entreprises canadiennes la possibilité de mettre à l'essai de nouvelles technologies et de réaliser des expériences scientifiques dans un environnement semblable à l'espace. STRATOS permet ainsi d'inspirer et de former la prochaine génération d'experts. Cette année, quatre ballons stratosphériques transportant 11 charges utiles canadiennes et deux ballons plus petits ont été lancés de la base de ballons stratosphériques de Timmins. Un des ballons stratosphériques a été récupéré à environ 900 km du site de lancement, une distance record pour l'ASC!

Strato-Science 2019

Strato-Science 2019. (Source : ASC.)

Rôle crucial du lidar canadien de la mission OSIRIS-REx dans la sélection du site d'échantillonnage final

Après avoir étudié pendant un an la surface de l'astéroïde Bennu, l'équipe chargée de la première mission de retour d'échantillon d'astéroïde de la NASA a officiellement sélectionné le site d'échantillonnage final : c'est Nightingale (Rossignol). C'est dans cette zone qu'OSIRIS-REx prélèvera l'échantillon qui sera rapporté sur Terre. L'altimètre laser d'OSIRIS-REx (OLA) de fabrication canadienne a balayé la surface de l'astéroïde pour créer des cartes 3D à haute résolution essentielles aux scientifiques pour sélectionner le meilleur site d'échantillonnage. Au fil de la mission, les scientifiques ont découvert que la surface de Bennu était bien plus accidentée que prévu. Sans les données de l'instrument OLA, la sélection d'un site d'échantillonnage aurait été encore plus complexe. L'altimètre laser canadien a pris les mesures en trois dimensions les plus détaillées d'un corps céleste à ce jour, cruciales dans le cas de cette mission si difficile.

L'astéroïde Bennu

L'astéroïde Bennu. (Source : NASA/Goddard/Université de l'Arizona.)

Poursuivez l'exploration

Date de modification :