Pourquoi la mission Aérosols — Nuages, convection, précipitations en sciences de la Terre est importante pour les Canadiens

Source : Agence spatiale canadienne.

De minuscules particules, de grands effets

L'atmosphère terrestre est remplie de particules appelées aérosols. Bien que très petits, les aérosols ont un impact notable sur les conditions météorologiques et climatiques. Certains types d'aérosols ont une incidence sur la qualité de l'air et la santé humaine. Ils peuvent être produits par des phénomènes naturels, comme les feux de forêt et les éruptions volcaniques, mais aussi par les émissions des véhicules et des centrales à combustible fossile. Les aérosols jouent un rôle important dans la formation des nuages, qui interagissent avec la lumière et la chaleur du Soleil et de la Terre. Ainsi, les aérosols et les nuages réchauffent et refroidissent la Terre selon leur type et leur emplacement. Si on veut mieux comprendre et prévoir les changements climatiques et les phénomènes météorologiques extrêmes, il faut observer les aérosols et les nuages.

Pour accomplir cet objectif, l'Agence spatiale canadienne a été invitée à s'associer avec la NASA pour planifier une mission prioritaire en sciences de la Terre. La mission Aérosols – Nuages, convection, précipitations (A-CCP) (en anglais seulement) fournira des données essentielles pour surveiller la pollution atmosphérique ainsi qu'améliorer les prévisions météorologiques à court terme et les projections climatiques à long terme.

La mission A-CCP : une mission sans pareille

La mission A-CCP sera unique de bien des façons. Un système d'observation composé de plusieurs satellites recueillera simultanément plusieurs types de données afin de dresser un tableau le plus complet possible de l'effet des aérosols et des nuages sur l'atmosphère. Il recueillera des données sur les aérosols à toutes les altitudes et sur l'eau atmosphérique sous toutes ses formes (eau, vapeur et glace), partout dans le monde. Il fournira aussi un portrait de la chaleur qui s'échappe de l'atmosphère.

La mission A-CCP permettra aux scientifiques de tirer des conclusions sur les conditions atmosphériques et de créer des cartes tridimensionnelles des aérosols et des nuages, ainsi que de la vapeur d'eau, de la pluie et de la neige. Les renseignements obtenus de la mission A-CCP sont cruciaux pour comprendre le fonctionnement des aérosols ainsi que leur impact sur le climat. Grâce à cette mission, les météorologues pourront prévoir le temps et la qualité de l'air avec plus de précision.

Technologies fabriquées au Canada

Les scientifiques et l'industrie du Canada ont une expertise unique pour contribuer à la mission A-CCP. La NASA a invité le Canada à mettre au point trois instruments de pointe pour cette mission, dont le lancement est prévu pour .

Une mission qui profite à tous les Canadiens

Grâce aux données recueillies par la mission A-CCP, les Canadiens pourront mieux prévoir les phénomènes météorologiques extrêmes, notamment les inondations, les sècheresses et la mauvaise qualité de l'air, et de mieux s'y préparer. Ces données sont essentielles pour prévoir les répercussions des changements climatiques. Elles permettront à toutes les collectivités, en particulier celles du Nord et le long des côtes, de mieux développer et entretenir leurs infrastructures. Il sera possible d'améliorer la gestion de la faune et des habitats. En disposant de prévisions météorologiques et de projections climatiques de meilleure qualité, les scientifiques, les gouvernements et l'industrie pourront utiliser cette information et collaborer afin de trouver des moyens de s'adapter aux changements climatiques. L'objectif? Protéger la santé des Canadiens et améliorer la résilience de notre société.

Poursuivez l'exploration

Date de modification :