Fiche comparative – Canadarm, Canadarm2 et Canadarm3

Canadarm
Premier bras robotisé canadien à aller dans l'espace
Canadarm2
Au service de la Station spatiale internationale depuis 
Canadarm3Note de bas de page 1
Système robotisé doté d'intelligence artificielle destiné à la station Gateway
Lieu de travail

À bord de chaque navette. Retour sur Terre chaque fois.

N'est plus en service. Exposé au Musée de l'aviation et de l'espace, à Ottawa (Ontario).

Demeure dans l'espace en permanence à la Station spatiale internationale. Demeurera dans l'espace en permanence à la station Gateway.
Portée Portée limitée à la longueur du bras.

Se déplace d'un endroit à l'autre sur la Station spatiale internationale en fixant tour à tour ses « mains » à des bornes (qui permettent l'alimentation électrique, la transmission de données et une liaison vidéo).

Monté sur la base mobile, le bras peut parcourir la Station sur toute sa longueur.

Se déplacera d'un endroit à l'autre sur la station Gateway en fixant tour à tour ses « mains » à des bornes (qui permettront l'alimentation électrique, la transmission de données et une liaison vidéo).

Le bras pourra transporter des outils d'un bout à l'autre de la station Gateway.

Extrémité fixe Une des extrémités est fixée à la navette. Aucune extrémité fixe. Aucune extrémité fixe.
Amplitude de mouvement

Six degrés de liberté. Semblable au bras humain :

  • deux articulations à l'épaule;
  • une articulation au coude;
  • trois articulations au poignet.

Sept degrés de liberté. Très semblable au bras humain :

  • trois articulations à l'épaule;
  • une articulation au coude;
  • trois articulations au poignet.

Sept degrés de liberté. Très semblable au bras humain :

  • trois articulations à l'épaule;
  • une articulation au coude;
  • trois articulations au poignet.
Rotation des articulations Rotation du coude limitée à 160 degrés.

Chaque articulation du Canadarm2 peut pivoter de 270 degrés de chaque côté, pour un total de 540 degrés.

Plus grande amplitude de mouvement que celle du bras humain.

Chaque articulation pourra pivoter de près de 360 degrés.
Sens Aucune sensation tactile.

Des capteurs de force et de moment reproduisent le sens du « toucher ».

Évitement automatique des collisions.

Des capteurs de force et de moment reproduiront le sens du « toucher ».

Capteurs optiques 3D localiseront les objets autour.

Les chocs entre les deux segments du bras et avec les objets autour seront évités automatiquement.

Longueur 15 m 17 m 8.5 m
Masse 410 kg 1 497 kg  715 kg (estimation)
Diamètre 33 cm (diamètre extérieur du mât composite) 35 cm (diamètre extérieur du mât composite) 23 cm (diamètre extérieur du mât composite)
Vitesse de déplacement
  • Non chargé : 60 cm/s
  • Chargé : 6 cm/s
  • Non chargé : 37 cm/s
  • Chargé :
  • Non chargé : 10 cm/s
  • Chargé : à confirmer
Composition 16 couches de fibres de carbone époxydiques à module élevé. 19 couches de fibres de carbone thermoplastiques à haute résistance. Composite en fibres de carbone.
Réparations Réparations effectuées sur Terre. Conçu pour être réparé dans l'espace. Fait de sections pouvant être remplacées individuellement dans l'espace. Conçu pour détacher ses propres sections afin qu'elles soient réparées dans la station Gateway.
Commande Commandé par un astronaute à bord de la navette spatiale. Commandé depuis le sol ou par un astronaute dans la Station spatiale internationale. Conçu pour fonctionner en autonomie. Pourra aussi être commandé depuis le sol ou par un astronaute dans la station Gateway.
Caméras

Deux caméras :

  • une sur le coude;
  • l'autre sur le poignet.

Quatre caméras couleur :

  • une de chaque côté du coude;
  • les deux autres sur les « mains ».

Six caméras couleur 4K :

  • une caméra à 360° de chaque côté du coude;
  • une sur chaque mât, sur les supports pivotants;
  • les deux autres sur les « mains ».
Pays chargé des opérations États-Unis Canada et États-Unis Canada

Poursuivez l'exploration

Date de modification :